TEXTE de JEAN PIERRE REGINAL / Compositeur interprète de chansons  françaises/2016

Dans l'immense univers tout est rond, tout tourne,
les soleils, les planètes, les aiguilles de nos cadrans,
dans une sorte de ballet cosmique et vertigineux...
Quelque part, sur notre petit coin de Terre,
s'offre à nous l’œuvre de Brigitte Fournier-Valette,
comme "contaminée" par cette même sensualité intemporelle,
tout en rondeurs, en formes souples,
qui irrésistiblement attirent la caresse,
avec ce même vertige de puissance créatrice et d'universalité,
évoquant cette fameuse image empruntée à Baudelaire,

                                               
                                           "Ici, tout n'est qu'ordre et beauté,
                                                     Luxe, calme et volupté..."


 

 

 

Quand le fragment rend énigmatique. Sourire, moue, pose....écoute, attention, indifférence...... dans ce visage aux douceurs évidentes, Brigitte joue avec la matière et les sens prenant un malin plaisir à malaxer émotions et interrogations.

JC F

DEMARCHE

Mon inspiration se trouve dans l'humain.

Mes fils conducteurs sont l'Energie Vitale, l'Authenticité et La Beauté.

Je cherche avant tout l'émotion, un instant subtile, discret et délicat de l'épanchement de l'âme humaine.

Je le traduis, à ma façon, avec ma sensibilité et au travers de  la terre.

Ce travail de patience et d'observation me transporte.

De patience, car la terre demande beaucoup d'attention, de délicatesse et de douceur .Tous ses adjectifs peuvent se transposer à   l'humain, d'ailleurs. Elle devient complice et alliée ; le chemin de la création commence. Ce mélange de terre et d'eau est un travail  très sensuel qui demande de la concentration.

De l'observation , de mes contemporains divers et variés et plus spécifiquement des danseurs que j'affectionne beaucoup. Autre  langage parfois violent des sentiments, du vécu, des souffrances et des joies de l'être humain. Langage de rigueur et de travail, qui pousse à l'extrême le geste avec une maitrise si naturelle.

Cette création en terre après beaucoup d'attention de séchage, de ponçage, est cuite à 980°C   dans un four spécial. Puis la pièce sera moulée, en élastomère et tirée soit en résine soit en bronze.

 

Travail qui se prolonge dans l'atelier du Mouleur : J Y Muller à Marcoussis. Lieu  de réflexion, d'échange pour faire naitre vraiment la sculpture avec la force des patines chargées de bronze. La lumière, la matière et les teintes sont en scène,  pour cette sculpture finale, afin d'être au plus juste pour son expansion personnelle.

 

Sculptures à toucher et à voir.  J' ai vu des yeux s'humidifier, au passage de mains de visiteurs sur mes sculptures ....., alors là,  je sais que j'ai touché quelque chose et  cela ne m'appartient plus;  c'est entre l'œuvre et la personne . Et ça me comble.

Le message est passé; de tout ce travail , il en sort des choses merveilleuses.

 

Artistiquement votre.

Brigitte